Pacte Sénatorial

À ses fondements, Arkonia n’était q’un village d’exilés, fondé par le général Arkos fuyant la cité libre de Siltium. Cependant, les premiers villageois durent se tailler un place par la force des armes contre les peuples indigènes de la région.

La première menace leur vint des elfes sylvestres, qui menacèrent d’anéantir le village au cours d’un long siège. C’est à ce moment qu’Arkos, sous le conseil de son frère Liemis, implora le dieu Amantheus pour recevoir sa protection.

Les cent guerriers de la cohorte d’Arkos signèrent, avec Amantheus et son panthéon, les Neufs, l’entente qui allait les lier à tous jamais. Les cent guerriers furent animés d’une fureur infernale et vainquirent rapidement les peuples des alentours avant de revenir, triomphant dans un village qui connut alors une expansion fulgurante.

Arkos perdit la vie durant cette campagne, raconte-t-on. Il nomma ses cent guerriers Sénateurs, car ils seraient à sa place les pères de la patrie et dirigeraient en son nom.

Arkos reçut des funérailles triomphales, et l’on raconte que son génie veille encore sur Arkonia. Il fut inhumé dans un grand bâtiment sans fenêtre, une énorme mausolée : La Maison des Pères.

Les cent guerriers se retirèrent ensuite dans cette même mausolée, qui devint le centre du pouvoir politique arkonien et d’où ils gérèrent les affaires de l’État et la guerre loin des regards indiscrêts.

Pacte Sénatorial

Shareen Siduri